Huile de Bourrache

La bourrache, borago officinalis, aussi appelée « langue-de-bœuf » et « borage ou starflower » en anglais donne une huile extraite de ses graines.
Cette huile apporte essentiellement des Oméga 6. C’est la plus riche en Acide Gamma Linolénique (GLA) 

Aujourd’hui, les oméga-6 sont tombés en désuétude par rapport aux Oméga-3 car nous consommons trop des premiers mais pas assez des seconds.
Mais l’excès d’oméga-6 dans notre alimentation est essentiellement sous forme d’Acide Arachidonique ou bien d’huiles de tournesol ou de maïs cuites ou entrant dans la composition d’aliments industriels. 

Consommons-nous réellement beaucoup d’huiles végétales de qualité et surtout de première pression à froid (à part l’huile d’olive qui ne contient que des oméga-9) ? 

Même si notre consommation en Oméga-6 est suffisante, l’huile de bourrache peut être particulièrement utile grâce à sa teneur en GLA. 

Cette teneur ne peut être garantie que dans une huile Biologique et de première pression à froid.

 Propriétés et usages traditionnels de l’huile de bourrache

 Peau sèche et eczéma

 Sa richesse en GLA offre 2 propriétés à l’huile de bourrache :

-          elle agit sur les membranes cellulaires qui sont plus souples car le GLA est un acide gras insaturé

-          elle augmente la production de PGE1 qui sont anti-inflammatoires et antiallergiques

 Ce sont certainement les raisons pour lesquelles l’huile de bourrache est utilisée, depuis longtemps, pour aider les patients souffrant de peau sèche ou d’eczéma.

 Des études sont venues confirmer cette utilisation de l’huile, que ce soit par voie externe ou interne.

 3 à 6 capsules d’huile de bourrache biologique par jour à avaler au cours du repas sont conseillées dans ces situations.

Vous pouvez également percer une capsule et l’appliquer sur les lésions sèches.

Rhumatismes inflammatoires (type polyarthrite rhumatoïde)

Cette utilisation moins connue de l’huile de bourrache répond pourtant à plusieurs études.

Bien entendu, comme l’huile d’onagre, celle de bourrache ne représente pas le traitement de ces affections.

Mais la prise de 6 à 12 capsules d’huile de bourrache a permis de réduire significativement les symptômes inflammatoires

Comme le métabolisme du GLA nécessite des oméga-3 qui ont, eux aussi, montré leur action anti-inflammatoire, il est logique de proposer l’association de l’huile de bourrache et des huiles de poisson. 

Autres domaines d’utilisation de l’huile de bourrache

L’utilisation de la bourrache, comme de l’onagre, donne un rapport Prostacyclines / Thromboxanes élevé, agissant favorablement sur l’agrégation plaquettaire et la vasomotricité, permettant une prévention des maladies cardio-vasculaires

3 études sur la parakératose séborrhéique infantile indiquent que l'huile de bourrache, en application externe, peut être utile

La supplémentation en huile de poisson et d’huile de bourrache a permis d’améliorer le développement du système nerveux d’enfants prématurés

3 grammes (6 capsules) d’huile de bourrache peuvent réduire l’inflammation des gencives causée par la périodontite

Une alimentation enrichie en GLA réduit le risque de cancer de la prostate (étude chez le rat)

La pratique de nombreux thérapeutes rapporte que l’huile de bourrache, en association ou en alternance avec l’huile d’onagre peut avoir un effet sur les bouffées de chaleur.

Mode d’emploi : 

Prendre 3 à 6 capsules par jour au cours des repas, de préférence le matin et le midi.

On peut également percer une capsule afin d'appliquer directement l'huile de bourrache sur les zones très sèches de la peau."

L’huile de bourrache peut être donnée chez le bébé (surtout en cas de peau sèche ou d’eczéma) à raison d’une à deux capsules à ouvrir dans un aliment ou dans une compote.

Dans certaines situations, on peut aller jusqu'à 12 capsules par jour (dans les rhumatismes en particulier) ou bien prendre cette huile sous forme de cuiller à café (1 cuiller à café rase = 6 capsules)

Pour que l'huile de bourrache soit efficace, il est important de ne pas avoir de carences en Oméga-3. C'est pourquoi on associe souvent des caspules d'huile de poisson avec l'huile de bourrache. D'autres co-facteurs sont nécessaires : Zinc, Magnesium, Vitamines B6 et C.

Commentaires (2)

emenat
Bjr et désolé pour le retard dans ma réponse car je n'avais pas vu que vous aviez laissé une question.
Oui, on peut utiliser l'huile de Bourrache localement et per-os dans les histoires de sécheresse des muqueuses liées à la ménopause.
On peut effectivement appliquer l'huile localement et en prendre 4 par jour au cours des repas. Pour une efficacité optimale, on l'associe souvent aux huiles de poisson (2 à 3 capsules à avaler au dîner)
Cordialement
Dr MENAT
BESNAINOU
Bonsoir,

Peut-on utiliser l'huile de bourrache après avoir percé la capsule en application locale en cas de sécheresse et atrophie de l'utérus suite à une ménopause ainsi que par voie orale ?

Dans l'affirmative, combien de capsules et par voie orale et par voie locale ?

Merci.

Bien cordialement.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau